Comment réussir son pitch ? Un minute pour convaincre ! – Partie II

Amis actifs, Bonjour !

Me voici très heureuse de vous retrouver ce jour pour une nouvelle chronique à même de vous accompagner avec efficacité dans la préparation de votre pitch professionnel.

Si nous avons vu ensemble la semaine passée quelles étaient les questions à se poser pour anticiper ce travail de réflexion, voyons désormais les différentes étapes pour parfaire sa rédaction !

Dès vos premiers mots, vous devez accrocher votre auditoire et l’intéresser, l’intriguer, le captiver. Vous devez construire votre propos de sorte que vous puissiez être capable de soutenir l’attention de votre public jusqu’au bout !

Déroulez ainsi votre pitch comme cela :

Etape n°1 : Commencez par vous présenter, par présenter votre entreprise le cas échéant, ou par présenter le projet que vous portez. Établissez un lien avec votre auditoire.

Etape n°2 : Entrez dans le vif du sujet. C’est le moment d’expliquer le pourquoi de votre intervention.

Etape n°3 : Balayez les objections potentielles : ceci permet de se débarrasser des réticences classiques et habituelles. Pour autant, n’en faites pas trop, vous risqueriez de vous discréditer.

Etape n°4 : Les points faibles ayant été abordés, il est temps de passer aux points forts de votre projet. Soyez enthousiaste et plein d’entrain !

Etape n°5 : Reformulez votre message afin de vous assurer que toute l’assistance l’a bien intégré. Ceci aura le bénéfice de le faire entendre une nouvelle fois, ce qui ne manquera pas de marquer les esprits.

Etape n°6 : Clôturez votre intervention sur un aspect essentiel lequel doit sonner comme une évidence pour vos interlocuteurs.

A noter qu’il vous est possible d’illustrer votre intervention à l’aide de petites anecdotes. En recourant aux émotions, vous maintiendrez plus aisément leur attention.

Sans vous perdre dans des détails que vos interlocuteurs ne sauraient apprécier, inspirez confiance en étant sûr de vous et de ce que vous avancez tout en démontrant toute l’expertise que vous possédez dans le domaine. Pour ce faire, un unique conseil : répétez, répétez, répétez jusqu’à ce que votre discours soit fluide et totalement naturel.

Tout comme l’accroche est importante, les derniers mots que vous prononcerez seront ceux que votre auditoire gardera le plus en tête. Prenez ainsi soin de terminer votre pitch de manière positive et invitante.

Vous voici désormais armés, chers auditeurs, pour vous conditionner à l’importance de ce qu’est un pitch de qualité et de comment il convient de le construire pour capter au mieux l’attention de votre auditoire !

Rdv la semaine prochaine pour une nouvelle chronique en lien avec le monde passionnant du travail pour découvrir l’une des nouvelles pathologies professionnelles de ce siècle : le brown out !

Belle journée à toutes et à tous et à très bientôt pour de nouvelles aventures Pro !

Cette thématique vous semble bienvenue et constructive? Vous souhaitez voir publiés des articles sur un thème précis?
N’hésitez pas à me laisser un commentaire! Je le lirai avec plaisir !

Write a comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Viadeo